Chloé Condamin - Ostéopathe D.O.

Ostéopathe D.O.

Rueil-Malmaison

Mon blog

Cette rubrique constitue une base de données d’articles que vous pouvez consulter. N’hésitez pas à employer la barre de recherche pour trouver un article précis. Les articles proposés concernent bien sur l’ostéopathie, mais aussi d’autres approches thérapeutiques, tant médicales que paramédicales. Certains articles, plus pratiques, proposent des exercices (par exemple pour soulager un mal de dos ou travailler sur sa respiration), d’autres encore concernent des sujets plus spécifiques (par exemple la grossesse). Bonne visite !

8 juin 2020 Que faire si votre bébé a la tête plate ?

Les déformations crâniennes positionnelles (DCP) communément appelées "têtes plates" peuvent être une source d’inquiétude pour les parents. La haute autorité de santé (HAS) a publié début 2020 des recommandations pour leur prise en charge.

D’après la HAS, « le principal facteur de risque des déformations crâniennes positionnelles est la limitation de la motricité libre et spontanée du nourrisson par défaut de mobilité propre ou par contrainte environnementale externe. »

Il est important d’agir sur les deux aspects du problème le plus tôt possible.

-* D’une part en libérant la mobilité propre de l’enfant dans sa globalité grâce à des séances de kinésithérapie et d’ostéopathie.

Il est important de consulter si vous observer une asymétrie du crâne, des membres ou du corps de bébé, un torticolis ou un coté de tête préférentiel.

-* D’autre part, en préservant la mobilité libre et spontanée du nourrisson.

Si le couchage sur le dos reste la position à adopter quand le nourrisson dort (pour prévenir le risque de mort inattendue du nourrisson), le reste du temps des positions et stimulations variées sont de mise pour éviter qu’il n’appuie sa tête toujours du même côté.

Au quotidien, les parents sont donc les principaux acteurs de la prévention de cette déformation. La HAS préconise de varier les postures du nourrisson et d’encourager les rotations spontanées de sa tête grâce à des sollicitations sensorielles (tactiles, visuelles, auditives). Lors de ses phases d’éveil, il est ainsi recommandé de l’installer sur un tapis ferme au sol avec des jouets positionnés autour de lui, en évitant les arches de jeu et les mobiles qui vont fixer son attention en un endroit unique. Mettre l’enfant sur le ventre lorsqu’il est éveillé (sur le sol, sur les genoux ou le ventre d’un adulte, sur une serviette roulée) est important dès les premières semaines, par petites touches au début et plusieurs fois par jour.

En revanche, la HAS pointe les effets délétères des cales-tête, siège-coques, coussins anti-tête-plate, etc., objets qui se sont multipliés dans l’environnement des bébés et qui les empêchent de bouger librement.

20 avril 2020 Une aide précieuse pour les futures mamans

Bernadette de Gasquet a mis en ligne gratuitement pour la période de confinement sa vidéos sur les positions d’accouchements, ainsi que d’autres contenus de son site internet. C’est je crois une ressource précieuse en ces temps de confinement. Si vous êtes enceinte, n’hésitez pas à consulter cette vidéo et sinon partager à vos amies sans modération.

https://www.degasquetonline.com/…/extrait-gratuit-programme…

17 avril 2020 Fiche d’exercices adaptés au travail de bureau

En ces temps de confinement, la bonne ergonomie de votre poste de travail peut être difficile à mettre en place, occasionnant des douleurs ou gênes. Votre ostéopathe étant confinée aussi, je ne peux que vous proposer des exercices en attendant d’avoir le plaisir de vous retrouver.

Voici donc une fiche d’exercices que vous pouvez faire sur votre chaise de bureau et en 4 minutes. De quoi faire une pause réparatrice pour ceux d’entre vous qui télé-travaillent.

8 janvier 2020 Être avec son bébé, un atelier pratique

Avec ma collègue Vanesa Piot, nous vous proposons un atelier pratique de yoga et de méditation pleine conscience à destination des femmes enceintes.

Les ateliers auront lieu dans mon cabinet de Rueil-Malmaison et sont limités à 6 participantes.

Objectifs :

  • Être en contact avec son corps, sa respiration, son futur bébé.
  • Se reconnecter au moment présent, ici et maintenant.
  • Apprendre à mieux gérer les gênes et douleurs liées à la grossesse.
  • Apprivoiser la douleur et aider le passage de son bébé lors de l’accouchement.

Dates :
Dimanche 2 février 2020 10h15-12h.
Lundi 24 février 2020 14h15-16h.

Vous êtes intéressée mais les dates ne conviennent pas ? N’hésitez surtout pas à nous contacter si vous êtes intéressée pour une prochaine session plus tard dans l’année.

Tarifs :
40€ jusqu’à 15 jours avant l’atelier,
50€ ensuite.

8 janvier 2020 Éviter ou atténuer la Plagiocéphalie ou "tête plate" des Bébés

La prévention de la plagiocéphalie « positionnelle » (tête aplatie) est possible et repose avant tout sur la mise en place d’un environnement favorisant l’activité motrice spontanée qui permet une variation des postures engagées par l’enfant (tapis d’éveil avec des jeux au sol, respect du mouvement de l’enfant, portage en écharpe encouragé).
Attention aux coussins "anti tête plate", qui en empêchant l’enfant de bouger spontanément, tendent plutôt à aggraver les déformations crâniennes.
Si le bébé apprécie, ne pas hésiter à le laisser jouer sur le ventre lorsqu’il est sous votre surveillance.
L’ostéopathie et la kinésithérapie spécialisée peuvent être d’une grande aide en cas de plagiocéphalie.
Voici pour compléter une vidéo d’une kinésithérapeute Ingrid Roques qui donne de précieux conseils aux parents.